mercredi 24 mars 2010

Intégrer les bras en appui-traction

Pour intégrer l'appui des membres supérieurs, on est obligé d'utiliser des attelles bivalves pour étirer les fléchisseurs palmaires en verrouillant  les coudes. (Mains sur des planchettes de bois). Cela peut paraître barbare ou saugrenu, mais c'est en fait la source de sensations nouvelles, d'équilibres nouveaux et de grands éclats de rire.


On poursuit l'intégration des membres supérieurs par la découverte de l'appui facial à l'échelle. Les mains peuvent se refermer sur le barreau. Les pieds sont attachés sur le barreau du bas.




On continue le travail des membres supérieurs en chaîne fermée par le paresseux: traction des bras, flexion du tronc, extension des bras et du tronc relâchement.

Aucun commentaire:

Qui êtes-vous ?

Francis Laurent kinésithérapeute libéral Bordeaux. Enseignant la neurokinésithérapie dans les écoles de Bordeaux, Bègles Dax et DU Paris Est Créteil. Formations avec : http://www.alister.org/formations/reeducation_kinesitherapie_hemiplegie_chronique http://www.fcsante.org/programmes/hemiplegies.pdf http://www.rkbe.fr/reeducation-active-en-neurologie/