vendredi 12 juin 2009

AUX MONITEURS D'AUTO ECOLE

Les jeunes IMC n'ont pas fait du vélo à 40 à l'heure en descente quand ils étaient enfants. Ils ont fait du tricycle à 5 km/h. Il leur manque donc des centaines d'heures d'apprentissage des trajectoires et de domestication du danger.
Leur apprendre à conduire devient un problème économique, mais pas un problème de capacités.
Quand un enfant standard nécessite 20 heures d'apprentissage, un IMC après 40 ou 60 heures n'a toujours pas les bases et on abandonne l'apprentissage. Les pouvoirs publics ne financent pas un apprentissage de 100 ou 150 heures. Mais qu'est-ce que 100 heures d'apprentissage? 3 semaines dans une vie! Parce qu'on n'a pas les moyens de financer 3 semaines d'apprentissage, on décrète la personne incapable d'apprendre à conduire!
Or s'il est des personnes qui ont la nécessité d'avoir une voiture particulière c'est bien les personnes handicapées motrices!

Aucun commentaire:

Qui êtes-vous ?

Francis Laurent kinésithérapeute libéral Bordeaux. Enseignant la neurokinésithérapie dans les écoles de Bordeaux, Bègles Dax et DU Paris Est Créteil. Formations avec : http://www.alister.org/formations/reeducation_kinesitherapie_hemiplegie_chronique http://www.fcsante.org/programmes/hemiplegies.pdf http://www.rkbe.fr/reeducation-active-en-neurologie/