mercredi 10 juin 2009

A PROPOS DU PATTERNING

Glenn Doman (- les guérir est un devoir - Epi -) est un kinésithérapeute américain qui a constaté que les "doses" de rééducation appliquées aux enfants IMC étaient insuffisantes; (critique parfaitement justifiée). Il a donc eu l'idée de rallonger les séances afin d'arriver à 8 heures voire 12 heures d'entraînement quotidien.

Il fait un bilan des compétences motrices, manuelles, tactiles, visuelles, auditives et de langage. Il établit ensuite un programme de rééducation par séquences de quelques minutes dans chaque compétence.
Les parents recrutent des volontaires bénévoles qui vont se succéder toute la journée pour appliquer le programme. Tous les 6 mois, l'enfant passe un nouveau bilan et les parents achètent le nouveau programme pour les 6 mois à venir.

La peur du procès.
C'est une réponse américaine à une situation américaine: les kinésithérapeutes américains sont paralysés par la peur du procès.
Dans le patterning, s'il arrive un accident à l'enfant c'est sous l'autorité et la responsabilité des parents qui ont mal appliqué le programme. Le kiné se contente de voir l'enfant tous les 6 mois pour ajuster le bilan.
Les Américains ne sont pas plus procéduriers que les autres. Mais lorsqu'à la sortie du centre ou de l'hôpital on vous présente la note, la seule façon de payer pour beaucoup est de démontrer que les soins n'ont pas été correctement prodigués.

En France, pour l'instant, nous avons l'ALD "Affection Longue Durée" qui rembourse les soins à 100% (moins 50€ de forfait annuel, première entaille...).


Le patterning présente l'énorme avantage d'avoir été en avance sur le réentrainement à l'effort. Dans les années 70 -80-90 tout effort était banni de la rééducation en neuro centrale (cela était soi-disant préjudiciable). Heureusement que des parents ont voulu lutter contre cette ânerie dogmatique. Néanmoins on peut faire quelques critiques.

Critique rééducative du patterning:
- ignorance du mécanisme d' "habituation".
La répétition de certains influx provoque l'effet recherché inverse. A trop répéter des stimulations nociceptives comme des flashes on inhibe peu à peu le réflexe d'évitement.

-croyance que le mouvement initie l'équilibre.
Ils prennent pour exemple que le bébé marche avant d'avoir l'équilibre unipodal. C'est la marche qui tient le bébé en équilibre. Certes, mais il faut que le bébé ait la possibilité mécanique d'assumer son poids sur chaque jambe. Si le genou plie sous la charge, la marche ne sera pas possible. Il faut donc travailler tous les appuis en statique pour vérifier que le verrouillage mécanique des articulations est possible en charge. Tout le bilan moteur du patterning fait l'impasse sur cette notion d'appui statique.

- croyance que la répétition du mouvement passif fabrique du mouvement automatique.
Tout le monde admet que les phénomènes de surapprentissage (répétition des milliers de fois d'un même mouvement favorise l'automatisme... à condition que ce mouvement soit voulu et conduit par l'intéressé. Il n'a jamais été démontré 5 bénévoles (1 par membre et 1 à la tête) appliquant passivement le mouvement du ramper à un enfant vont lui apprendre le mouvement du ramper. C'est une croyance obscurantiste qui au mieux fait rigoler l'enfant handicapé et qui au pire le contraint inutilement.

Critique sociale du Patterning
Les parents transforment la salle à manger en salle de rééducation, avec toboggan, échelles etc...
Les frères et sœurs vont devoir accepter un déferlement d'étrangers qui se succèdent toutes les heures dans la maison.
En France, la conception est inverse: on fait sortir l'enfant de la maison. On considère que tous les enfants ont droit à une éducation.
On a tissé un réseau de transports ou d'hébergement pour que tous les enfants de France ait le droit à l'école ou au centre de jour adapté à leurs capacités.
Tout enfant a droit à une éducation en rapport avec ses capacités, mais tout enfant a aussi le droit de croiser et grandir avec des enfants de son âge. L'éducation ne se fait pas que par les éducateurs, elle se fait aussi par les relations amicales que l'on noue avec les enfants de son âge.

Critique commerciale du patterning
Dans les années 80, j'ai répondu favorablement à une émission de Pierre Bellemare qui cherchait un kinésithérapeute pour apprendre la méthode Doman. L'association prenait tout en charge mais je devais me consacrer exclusivement ensuite à la pratique Doman. Il ne m'était pas possible d'aller en stage apprendre la méthode pour la pratiquer ensuite dans mon centre.
On n'est pas habitué à une telle transmission du savoir. Habituellement on paye une formation et ensuite on reste libre dans sa pratique. Le Patterning est un mode franchisé de transmission du savoir.
C'est l'inverse de ce que l'on cherche à pratiquer dans ce blog ou l'on considère que le savoir se partage. (Surtout dans un domaine où l'on ne sait pas grand chose).
Actuellement le patterning est largement répandu en France. Le plus souvent ce sont des psychologues qui ont racheté le fond de commerce et les bilans moteurs sont pratiqués par des personnes qui n'ont aucune expérience de la rééducation neuro motrice en dehors du dogme Doman ou des branches dissidentes qui ont fleuri.

Aucun commentaire:

Détails Principes de la Rééducation Seg Pos Marche

Qui êtes-vous ?

Nous sommes huit kinésithérapeutes bordelais, nous voulons promouvoir la rééducation neurologique en libéral. Francis Laurent.