mercredi 3 juin 2009

Suspension totale par les bras


Les poignets sont entourés d'une mousse et serrés par une sangle large en noeud coulant.
Le patient quadriparétique fait l'effort de lever les membres inférieurs et d'enrouler le bassin, puis se relâche.
C'est un exercice difficile qui apporte beaucoup de plaisir à celui qui le réalise. C'est l'étrirement le plus intense qu'on puisse leur appliquer. Aucun kinésithérapeute n'oserait cette intensité en mobilisation passive.
On applique leur propre poids à leur propre force progressivemement par la pente de la table.
Ce n'est pas de la torture, c'est de l'exercice, du jeux, de la démonstration de force. "Il faut bien que le corps exulte" disait Brel. On peut se demander si ce jeune aurait développé une telle lordoscoliose si on l'avait entraîné à un tel exercice hebdomadaire.

Aucun commentaire:

Qui êtes-vous ?

Francis Laurent kinésithérapeute libéral Bordeaux. Enseignant la neurokinésithérapie dans les écoles de Bordeaux, Bègles Dax et DU Paris Est Créteil. Formations avec : http://www.alister.org/formations/reeducation_kinesitherapie_hemiplegie_chronique http://www.fcsante.org/programmes/hemiplegies.pdf http://www.rkbe.fr/reeducation-active-en-neurologie/